La Société des Etablissements PIGEON

33 rue du Cherche-Midi à Paris

2 rue Claude Vellefaux, Paris 10

Charles Pigeon (né le 29 mars 1838 au Mesnil-Lieubray, Seine-Maritime, mort le 18 mars 1915 à Paris) est un inventeur et entrepreneur français.

Il n'a pas, à proprement parler, inventé la lampe à essence. Il fut, par contre, le premier à produire et commercialiser un appareil d'éclairage portatif à essence breveté, ininflammable et inexplosible, reconnaissable par le dessin d'un pigeon posé sur un globe terrestre tenant en son bec une lampe.

Le brevet fut déposé sous le numéro 162634 en date du 9 juin 1884. La lampe Pigeon fut présentée à l'Exposition universelle de 1900.

Sources ; https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lampe_Pigeon, tps://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Pigeon

réchaud un feu

à essence

1922 n°501

Charles-Joseph débutera comme vendeur au Bon-Marché où il se liera d'amitié avec Ernest Cognacq, le futur créateur de La Samaritaine. Il ouvrira un commerce de vente, d'entretien et de réparation de luminaires, 33 rue du Cherche-Midi à Paris, qu'il aménagera partiellement en atelier de transformation de lampes à pétrole à partir de 1875. Il s'intéressera aux lampes à essence minérale et produira sa première lampe cylindrique en fonte de fer sous sa marque deux ans plus tard. Huit millions de lampes brevetées inexplosives seront produites dans la nouvelle usine, rue Montgolfier en 1902.

L'année suivante, il inaugurera sa nouvelle usine, dans le Xième arrondissement. Elle produira environ 500.000 pièces par an.

En 1945/46, la société des établissements Pigeon rachète le terrain et les bâtiments détruits de la SIAE à Esquenoy pour y installer un atelier de production.

La société des établissement PIGEON a fermé en 1962.

- - - Sources : http://fr.wikipedia.org

réchaud Pigeon double à gaz de pétrole (catalogue de 1922)

On connait donc les lampes à essence, les réchauds à alcool. On retrouve beaucoup moins les réchauds simples ou doubles en fonte émaillée, fonctionnant au pétrole ou à l'essence. Ce qui est encore plus inconnu, c'est la production par Pigeon d'un radiateur parabolique à pétrole. Je ne trouve nulle part de trace de cet engin, mais le fait est......qu'il existe !

Le réchaud Pigeon Ignus. Le plus ancien document connu où il est présenté est un numéro de "Moto Revue" de juin 1939 (source : G Turpin http://lampespigeon.chez.com/histori.htm

Mais il ne sera réellement construit qu'à partir de 1948.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now