L’histoire de Petromax est maintenant bien connue grâce aux recherches de quelques collectionneurs passionnés.

Voici un petit historique des lampes Petromax réalisé à partir de leurs travaux.

Le 2 janvier 1866, la « Lampen-Fabrik Erich et Graetz OHG », située rue Dresdener à Berlin, est crée par Albert Graetz (1831-1901), en collaboration avec Emil Ehrich. Le logo de l'entreprise était composé de deux dragons, d'un soleil et des initiales : E & G.

En 1887, décès de Emil Ehrich. La société est reprise en 1889 par les fils de Albert Graetz : Adolf (1860 -1909) et Max (1861-1937). La société s'installe à Elsenstrasse et emploie près de 1000 ouvriers. Plus tard, implantation d'usines en Amérique, France, en Inde (Bombay) et Angleterre.

Décès du fondateur de la société, Albert Graetz en 1901. En 1909, mise au point d'une lampe à incandescence alimentée au gaz d'éclairage. Le 5 novembre 1920, est déposé la marque « Petromax » issue de la contraction de « Petrol Max » qui était le surnom de Max Graetz.

Le 9 avril 1921, dépôt en collaboration avec Jacob Hirschhorn (Aïda) d'un brevet de vaporisateur vertical qui permet la fabrication de la lampe dans sa configuration actuelle. Dès le début de sa fabrication, cette lampe a été déclinée en de nombreux modèles de puissances différentes.

1927, Fusion de la société Ehrich & Graetz avec le « Graetz KG ». En 1928, Fritz Graetz (Fils de Max) reprend la direction de l'entreprise. En 1928, Graetz prend le contrôle d’une vingtaine de petites marques dont Aïda.

Le 9 mai 1935 dépose du brevet du préchauffeur « rapid » et un an plus tard sortie de la « Pétromax Rapid » qui a peu évolué par la suite.

le premier préchauffeur breveté en 1935 et le générateur type Preston

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, tout comme lors de la Première Guerre mondiale, l'entreprise fait partie de l'industrie de la guerre. Avec l'utilisation de travailleurs forcés en provenance de France, de Russie et des Pays-Bas, l'entreprise a un production énorme.

1942, rachat définitif de « Aïda » A cette époque les ventes de lampes « Petromax » représentaient environ 80 % de la production mondiale des lampes à pression. La société « Ehrich und Graetz AG » devient « Graetz AG ».

 

En 1947, lancement, par les frères Graetz d'une ligne de production dans une caserne désaffectée à Alténa dans la zone américaine de berlin Ouest. La société est rebaptisée en février 1950 « VEB Fernmeldewerk Berlin-Treptow », En 1959, la société « Aïda » disparaît, englobée par « Graetz K.G »

Au début de 1961, Erich Graetz, n'ayant pas successeur pour reprendre l'entreprise, vend 74,5% de «Graetz KG» à la société «SEL» (Standard- Elektronik-Lorenz AG). Les 25,5% restants des actions étaient détenues par la Westfaelische Kupfer-und Messing-Werke AG. « SEL » à son tour a été vendu à la société « Alcatel », elle-même rachetée par « Nokia » en 1987. Les usines d'Altena, ont continué a fabriquer des lanternes « Petromax » jusque dans les années 1974/75. A cette époque, Heinze a déplacé la production chez « Casa Hipólito » au Portugal qui y produit des lampes «Petromax» sous les noms de «Petromax», «Geniol», «Hipólito» et aussi «AIDA». Plus tard, la production a été délocalisé en Chine chez «Santromax» qui à également réalisé des copies sous sa propre marque «Santrax».

Références: A History of the Petromax Lantern and the Graetz Family

http://hytta.de/info/graetz.htm

https://www.danalux.com/da/producenter-og-maerker/graetz-erich-graetz/

Le texte de synthèse sur l'histoire de Px est de Papoum

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now