Louis LIOTARD Aîné. 141, 143, 154, Av. Parmentier, Paris, 11e

Siège social au 61, rue Secretan, Paris
Usines, 154, Av Parmentier et 13. r. Edouard Pailleron.
Appareils d'éclairage et de chauffage, gaz, électricité, acétylène, pétrole, essence, bois, carbure de calcium, lampes électriques, extincteurs d'incendie.

Au tout début du 20 ieme siècle, Les Frères Liotard (Charles et Louis) sont à la tête de la "Société Liotard Frères".

Louis s'occupe de la gestion des 2 entreprises, tandis que Charles se consacre essentiellement au 22, rue de Lorraine et à ses succursales (Bruxelles, 3 rue de Cologne en 1913). Mais en 1913 (on en ignore la raison) les 2 frères décident de se consacrer à des affaires distinctes. Charles au 22, rue de Lorraine et Louis au 143, Avenue Parmentier.

Le 25 avril 1913, Louis se rend acquéreur de l'ensemble des parts de l'entreprise Georges Lefebvre & Compagnie 143, Avenue Parmentier dans laquelle il était associé à Georges Lefebvre. Elle fabrique des graisseurs pour l'automobile mais aussi des lampes à incandescence par l'essence.

Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire... (Paris) : 1913-05-31
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k12564238/f8.image.r=%22lef%C3%A8bvre%20liotard%22?rk=21459;2

Il faut rappeler que G Lefebvre avait racheté en 1910 les brevets, procédés de fabrication et modèles de E Brodier et Duplessi fils. La production est très semblable à celle de son frère Charles (aviation, éclairage et chauffage, acétylène, ferblanterie et cuivrerie, radiateur automobile, etc ...)

 

 

L'entreprise Louis Liotard Aîné est née (Il est bien l'ainé des 2 frères) ... 6 mois avant la grande guerre.


Il crée une société dont on retrouve des traces jusqu'à la fin de la première guerre grosso modo  : L'OMNIUM, successeur de G. Lefebvre en 1913
-Le Matin : derniers télégrammes de la nuit (Paris) - 1913-07-13
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k570581c/f7.item.r=%22143,%20avenue%20Parmentier%22%20Lef%C3%A
8bvre.zoom


Le Radical (Paris) : 1915-05-30
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7616657v/f2.item.r=%22143,%20avenue%20Parmentier%22OMNIUM.zoo
m

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On note l'ouverture au 1 mars 1918 d'une succursale/usine au 154 Avenue Parmentier.
La production de "Liotard Ainé" a existé jusqu'aux environs de 1938/39.

-------------------------------------------------

A partir de cette date ;

- Au 22 rue de Lorraine, de 1914 à 1919, l'entreprise "Liotard Frères" est aux mains de Charles Liotard Jeune.

- Au 143, Avenue Parmentier, Louis Édouard prend son indépendance. Le siège social est situé au 61, rue Secrétan à Paris. On ne sait pas quelle a été la cause de cette séparation, mais on devine un différent qui a même dû s'amplifier car dans un catalogue de 1920, une phrase met en garde les clients "contre les homonymes".

L'entreprise "Liotard Ainé" existe encore en 1938. Je n'ai pas trouvé de traces ensuite.

Voici un exemple de la production de Liotard Ainé : une lampe de table à essence.

Le "bec" Ainé, est en fait le bec Brodier/Lefebvre, mais il rappelle aussi certainement ce que l'on retrouvera chez "UNIC". Il en est de même de la lampe à droite. On dirait un réservoir Unic.

Ce qui fait penser à une filiation, mais pour l'instant, aucun document n'a pu étayer cette hypothèse.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now