Établissements Louis Compain & Cie
L'Appareillage "Culmen"
69 Rue Saussure, Paris 17e (1932) et 17 Rue  Daru, Paris 11e (1936)
Comptoir Culmen, 10 rue Alibert à Paris.

Louis Compain est à la tête du Syndicat des Commissionnaires en gros du cycle de l‘aviation, de l‘automobile, des sports au 10 rue de Lancry à Paris. Il fournit le Ministère de la Guerre, entre autres.

Il vend des cycles et motocycles au 29, rue Salneuve, Paris, 17ieme.
Il revendique une "Manufacture générale d'appareil d'éclairage et de chauffage" au 69, rue de Saussure, Paris, 17 ieme. Ces deux établissements se trouvaient en face l‘un de l‘autre à à peine 100 mètres de distance.

Il a un magasin de vente de TSF sous le nom de Culmen-Radio (marque Voxazur) au 32, Boulevard du Temple à Paris 11. Il le revendra en 1936.


Il est bien possible qu‘il y ait d‘autres activités qui restent à découvrir

Louis Compain est à la tête de nombreux établissements. Il vend des bicyclettes et des motocyclettes, des appareils de chauffage et d'éclairage, de l'appareillage électrique, des TSF.......etc .....

Le comptoir Culmen est au 10 rue Alibert ....En face de chez DBD !!!

Pour ce qui nous intéresse ici, Louis Compain revendique une Manufacture Générale d'Appareils d’Éclairage et de Chauffage. Pourtant, je n'ai trouvé aucune preuve d'une production au 69 rue de Saussure.

- Tous les appareils répertoriés dans le catalogue Culmen que je possède sont en fait des appareils de chez Guenet & Abbat, rue du Pont aux Choux à Paris.

- Une page d'une revue de 1923 trouvée sur Gallica (la Bibliothèque Nationale de France) présente l'appareillage Culmen comme une production de G&A.

- Je n'ai pas trouvé le moindre brevet revendiqué par Louis Compain. Tous les brevets relatifs aux lampes et chauffages appartiennent à Guenet & Abbat.

 

Les ateliers de la Rue du Pont aux Choux étaient minuscules et G&A n'avaient pas de magasin de vente. Il est donc fort possible qu'un accord ait été passé entre ces 2 entreprises pour écouler une production allant en progressant en volume dans les années 25/30.

Une hypothèse a été formulée qui est le rachat de la branche "éclairage et chauffage" de chez G&A par L Compain dans les années 30. C'est évidemment une piste à ne pas négliger car visiblement Louis Compain n'hésitait pas à investir et était très éclectique dans ses choix. Cependant, la Société G&A continue à revendiquer des brevets jusqu'en 1949, sachant que Charles Guenet est décédé en avril 1948 et Georges Abbat en juillet 1950 !!!???

Pour toutes ces raisons et jusqu'à preuve du contraire, je pense que Louis Compain n'a été qu'un revendeur et je vous renvoie vers la page de Guenet & Abbat et sa marque Succès

Voici la cour de la SARL Guenet & Abbat de nos jours : on voit bien que l'infrastructure est minuscule. On aperçoit la verrière des ateliers qui a été classée à l'inventaire des monuments historiques. Cela ne devait pas permettre une production de masse, d'autant que les lampes n'étaient pas le seul type de production de G&A. On est bien loin de la taille de l'usine Lilor au 22 rue de Lorraine, par exemple.

Les rails des wagonnets qui amenaient la matière première sont encore en place sous le porche.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now