LILOR

La SAAE Liotard Frères

(Société Anonyme des Anciens Etablissements Liotard Frères)

22, rue de Lorraine, Paris 11

 

Juste après la première guerre mondiale, la Société "Liotard frères" dirigée par Charles Liotard devient la SAAE et lance la marque LILOR, un condensé de Liotard et de Lorraine.
C'est le début d'une production quasi industrielle qui verra la sortie d'un grand nombre de lampes et appareils de chauffe, réchauds et fours de cuisson.

- En  mars 1919, Charles Édouard Liotard (Voir Liotard Frères) se retire des affaires au profit de son beau frère Charles Debaecker. Charles Édouard sera nommé administrateur et restera actionnaire. 
La SAAE Liotard frères - Société Anonyme des Anciens Établissements Liotard frères est crée,
La famille conserve une partie de la raison sociale mais l'entreprise sera dorénavant administrée par un conseil d'administration,


- Le 30 septembre 1919, est déposée la marque Lilor. C'est une contraction  de LIotard et de LORraine. L'entreprise produit des radiateurs de voitures pour Citroën, Unic, etc... et ajoute en 1922 un département consacré à la TSF.

- En Aout 1922, C'est l'année de la sortie du radiateur parabolique à essence bien connu (brevet n° 560562) et du macaron à rosaces LILOR.


Les années 1920 et suivantes sont l'âge d'or des appareils de chauffage et d’éclairage par les hydrocarbures. L'entreprise a cependant 7 départements de fabrication distincts ; l'automobile, le carbure de calcium, les bougies Morel, les appareils à l’acétylène, à l'essence et au pétrole, l'électricité et la TSF,
- 16 octobre 1926 ; un brevet est déposé relatif à une marmite autoclave, mais pendant cette période ce seront en moyenne 3 brevets déposés par an.

-En septembre 1928, la SAAE passe un contrat avec la Manufacture de St Étienne pour une commande de 15000 réchauds à 2 feux, puis de 20000 autres.
Un brevet a été déposé relatif à l'allumage instantané de ces bruleurs, C'est à dire sans besoin de préchauffage, topette et alcool, une révolution.

Aux USA, depuis 1922, s'est développée une technique d'embouteillage du gaz naturel, un sous produit gazeux issu du raffinage du pétrole. 
Bien que les réchauds et autres appareils à allumage instantané à l'essence aient un grand succès pendant toutes ces années 1920, il faut réfléchir à l'avenir : ce seront les appareils à gaz liquéfié en bouteille. Cette évolution est inéluctable. Vers 1932, l'entreprise infléchit les recherches dans ce sens;


- En Août 1933, elle dépose la marque Primagaz qui sera chargée de commercialiser le butane et en 1934 c'est la commercialisation de la première bouteille de gaz.
L'usine Liotard sera chargée de fabriquer les bouteilles de 13 kilos et distribuées par un réseau crée de toutes pièces.
On assiste à l'adaptation de la gamme complète des appareils Lilor pour qu'ils puissent fonctionner au butane.

- Le 14 janvier 1938, la préfecture d'Indre et Loire donne son accord pour l'implantation d'un grand centre de stockage et d'embouteillage du gaz à Saint-Pierre-des-Corps (37700) 
En juin 1938 il y a donc la création de 2 sociétés : La Société Métallurgique Liotard Frères et la Compagnie des gaz de Pétrole Primagaz. Les 2 existent encore de nos jours .... mais c'est une autre histoire. 

lampe pression lilor 1931
lampe pression lilor 1936
lampe lilor pression 1964
lampe pression Lilor 4083
lampe pression lilor 4197
lampe pression lilor 4206
lampe tempete lilor 4500
radiateur parabolique lilor
lampe tempete lilor 5080
plafonnier lilor
IMG_8884.JPG
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now